Mis en terre des cendres d’une grande dame : Mlle Pittet

Mlle Jacqueline, Colette, Pittet faisait partie de ces personnes comme les missionnaires  qui se sont engagées dans l’église. Ils ont quitté leur pays pour aller servir . Arrivée en Nouvelle-Calédonie, elle travaillera d’abord  à Do Neva puis  sillonnera toute la grande-terre pour œuvrer au sein des écoles primaires. Elle quittera la Nouvelle-Calédonie pour aller aussi servir en Afrique à Togo, mais elle reviendra en Nouvelle-Calédonie pour s’installer  à Lifou. Elle sera directrice à l’ouverture du collège de Havila en 1974  et elle travaillera également à l’école pastorale de Béthanie.  Sa mission terminée, elle retournera dans sa belle ville de Montpellier  en France. Là-bas, même à sa retraite, elle continuera à aider les étudiants kanaks et plus particulièrement les étudiants pasteurs qui étaient à la faculté de Théologie.

“Mon cœur est resté attaché à un petit corail du Pacifique” disait-elle à  Lawi Hmeleue (Directeur du collège de Havila) venu avec son épouse lui rendre visite à l’hôpital en France avant sa mort. Une phrase qui ne laissera pas le couple insensible. Ils contacteront l’ASEE et l’Eglise (EPKNC) pour demander de ramener les cendres de Mlle Pittet  en Nouvelle-Calédonie.

Finalement après une longue attente, on inhumera les cendres de Mlle Pittet le 1er Novembre 2017 au collège de Havila sous la présence de toutes les autorités : Eglise, ASEE, les coutumiers,  nos institutions : commune et Province, des anciens élèves de Havila, tout le personnel de l’ASEE collège et primaire et tous ses amis.

Témoignages émouvants, émotions intenses, souvenirs précieux : on retiendra une personne simple,  fidèle à ses convictions religieuses, d’une discipline de fer dans tout ce qu’elle entreprend et dans son être tout entier. Son engagement pour les autres et pour Dieu va guider toute sa vie.

Dans les témoignages,  on apprendra que le maire Mr Xowie Wieni, le docteur Paul Qaeze (aujourd’hui décédé) ,  Mme Waeju Juni professeur de Français, ou encore Kaemo Upane travaillant à la Province des îles et j’en passe… Tout ceux-là étaient ses premiers élèves à l’ouverture du collège…Tous tenaient à dire que grâce à elle, ils ont tous accéder aujourd’hui,  à des postes de responsabilités importants : MERCI à l’Eglise et MERCI pour tout  Mlle Pittet,  pour le témoignage, pour tous vos sacrifices dans l’Alliance scolaire, l’Eglise et le pays.

Dans ces moments ou l’ASEE traverse de grandes difficultés,  voilà UN BEL EXEMPLE A SUIVRE !!!

 

 

 

Laissez un commentaire

*